vendredi 3 juillet 2020

LGL : Jean-Christophe Rufin

Mystères et coups bas à Bakou

Nous en sommes déjà au troisième épisode des aventures d'Aurel le Consul dans "Le Flambeur de la Caspienne", le personnage récurrent créé par Jean-Christophe Rufin, il y a deux ans maintenant. Le maître du "faux polar" nous fait voyager dans ce troisième volet à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan. Son héros découvre une ville fascinante à la qualité de vie absolument incroyable. Tout se gâte très vite lorsque Aurel le Consul rencontre l'ambassadeur de France qui lui réserve un accueil glacial. Une guerre froide se prépare entre les deux hommes.
"Pour moi l'essentiel des polars c'est les lieux qui sont les théâtres des enquêtes que j'écris. Il n'y a rien de noir, dans mon écriture je fais des polars ensoleillés (...) Ma première vie c'est la médecine, le malheur, la maladie j'ai connu. Quand j'ai commencé à écrire c'est pour trouver le bonheur, pour m'évader".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire