mercredi 13 mai 2020

Comment bien présenter sur Zoom


NOS CONSEILS - Positionner son ordinateur, adapter son maquillage, optimiser son look… Nos conseils pour être à l’aise dans les réunions en visioconférence et s’imposer à l’écran.
Par Hélène Guillaume, Matthieu Morge Zucconi, Emilie Faure, Elodie Baërd, Judikael Hirel, Pauline Castellani et Marie-Gabrielle Graffin
Publié le 11 avril 2020 à 13:01, mis à jour hier à 14:13 - LE FIGARO

Amy Poehler dans Parks and Recreation; Mathieu Amalric dans Le Bureau des légendes ; Jon Hamm dans Mad Men ; Steve Carell dans The Office. Collage Madeleine Voisin Madeleine Voisin


Si les services de visioconférence du type Zoom se sont révélés d’excellentes solutions de dépannage (tolérant durant le confinement les usages approximatifs), ils s’imposent dorénavant comme des outils de travail qu’il convient de maîtriser. «D’autant que dans la plupart des entreprises, l’utilisation de l’option caméra est devenue la norme, indique Émilie Cêtre, «talent brand manager» de la start-up française tech, Dataiku. Jusqu’ici, nous avons tous été dans une forme de bienveillance vis-à-vis d’un collaborateur plus négligé qu’à l’ordinaire ou ne sachant pas complètement maîtriser l’outil. Après quelques semaines de prise en main, il s’agit de l’exploiter au mieux, en particulier pour l’animateur d’une réunion. Il y a des bonnes pratiques à diffuser et certains détails ont leur importance. Apparaître en contre-jour ou être mal cadré, c’est s’exposer à une perte d’attention des participants. La question du ‘fond’ se pose également, il faut trouver l’équilibre entre un décor trop neutre et un trop intime. Certains choisissent la bibliothèque - un classique qu’on voit notamment beaucoup à la télé quand des experts sont interviewés. D’autres utilisent les faux fonds proposés par Zoom. Ou même téléchargent une photo de leur vrai bureau!»
On ne reviendra pas sur la nécessité d’une bonne connexion - il est toujours plus facile d’avoir l’air crédible si l’on n’apparaît à ses collègues ni pixélisé, ni «figé» par une faiblesse de Wi-Fi (sans parler du problème moins technologique mais tout aussi délicat de l’enfant surgissant à l’écran). Mais il est des paramètres que l’on peut gérer avec quelques astuces et du bon sens, comme positionner avantageusement son ordinateur portable, trouver la luminosité adéquate, ajuster son fond de teint, choisir un col de chemise, se coiffer pour porter un casque, etc. Une bonne maîtrise reflétera votre capacité à vous adapter à ces nouveaux moyens de communication.

Se préparer 10 minutes avant
La clé de la réussite? Ne rien improviser. Donnez-vous une dizaine de minutes pour optimiser votre apparence, avant le début d’une réunion. Première chose, l’éclairage. Mettez votre smartphone en caméra inversée et promenez-vous dans votre intérieur, à la recherche de la meilleure source de lumière. Pour éviter les ombres sur le visage, elle ne doit venir ni du haut, ni de derrière, ni des côtés. Le plus flatteur? Être face à une fenêtre, mais pas trop proche. Pas de fenêtre? Allumez une lampe, placée derrière votre écran. Installez votre ordinateur légèrement plus haut que votre buste - jamais en dessous - en l’élevant, par exemple, sur une pile de livres. Centrez l’objectif. Ainsi, vous devrez tendre le visage pour regarder la caméra, effet lifting apprécié. Trop proche de l’écran, vous paraîtrez déformé. Assurez-vous que votre environnement soit bien rangé et épuré afin de ne pas risquer de distraire vos interlocuteurs (évitez les fonds humoristiques disponibles au téléchargement). Prêt? Connectez-vous et démarrez une réunion (fictive) pour une ultime vérification. Un filtre «touch up» existe sur Zoom, il permet d’unifier le teint. Il suffit de se rendre dans «paramètres de réunion» puis «retoucher mon apparence». Envie d’ajouter des oreilles de lapin ou un chat dans le décor? Les filtres Snapchat sont compatibles avec Zoom. À vos risques et périls.

Hausser le col
Si la visioconférence ne nécessite pas de porter blazer et cravate, elle exige un minimum d’élégance. Plutôt qu’un vieux tee-shirt, privilégiez une pièce à col, telle une chemise en oxford dans une couleur neutre - bleu ciel, blanc ou rose pâle. Confortable (elle était à l’origine destinée à la pratique du polo), elle est suffisamment habillée pour une réunion. Par-dessus, adoptez le cardigan: moins formel qu’un blazer, il signe une tenue tout en demeurant suffisamment décontracté pour le reste de la journée. Bien entendu, vous devrez porter un pantalon, même si le cadrage de la caméra se concentre sur le haut du corps. Will Reeve, reporter américain de Good Morning America sur la chaîne ABC, a récemment cru bon de ne pas en porter lors d’une intervention, avant qu’un mouvement fasse entrer dans le cadre sa jambe nue. Pour éviter semblable mésaventure, choisissez un pantalon confortable. Votre jean favori ou un chino en coton feront l’affaire.
Dans le cas d’un entretien d’embauche, les codes demeurent les mêmes que dans celui d’une rencontre physique. «La différence avec un entretien classique, c’est que l’on laisse entrer le potentiel futur employeur dans son intimité. Mieux vaut ne pas trop en faire: une chemise unie claire et une veste sont de bons choix», assure Léo Primard, responsable marketing du cabinet de recrutement Ignition Program, spécialisé dans les start-up.

S’exprimer par sa montre
De nos jours, porter une montre ne sert à rien (ou presque) puisque n’importe quel smartphone vous donnera l’heure avec une précision bien plus élevée. Il n’empêche qu’à l’instar d’un bijou, elle constitue un choix personnel, délivre un message que vous faites passer en attirant, mine de rien, l’attention de votre interlocuteur sur votre poignet.
Mais quel message? Attention à arborer un modèle trop onéreux en réunion qui trahirait un certain train de vie. Une montre vintage stylée, qu’elle soit des années 1960, 1970 ou 1980, se révèle, en revanche, un signe extérieur de personnalité, laissant subodorer votre sens du détail. Il est aussi intéressant d’afficher une montre connectée, à l’aura moderne et sportive. Avec au poignet une Apple Watch ou une smart watch orientée course et outdoor, vous voilà directement classé dans la case des collègues dynamiques!



Le créateur Tom Ford conseille, lui aussi, dans New York Times,
de placer une lampe derrière l’écran.
New York TimesAjouter une légende


Ne pas s’arracher les cheveux
Qui n’a pas encore fait la douloureuse expérience de coincer ses cheveux dans son casque? Ou de tenter de cacher ses racines grâce aux effets d’une lampe de bureau? «Le casque doit être positionné comme un serre-tête qui ne tirera pas trop devant et ne bombera pas trop derrière, conseille le coiffeur, David Mallett. Préférez chignon et queue-de-cheval mi-haut ou bas. Les frisottis créent des ombres peu flatteuses: ajustez-les devant un miroir avant de faire face à l’appareil. Pour les plus isolées qui n’auraient pu se procurer des bombes de retouches en supermarché ou en pharmacie, maquillez vos racines à l’aide d’un coton-tige imbibé d’eau, trempé dans du fard à paupières. Sinon, coiffez vos mèches en avant et inclinez légèrement votre écran vers le bas. Quant à la brillance de vos cheveux ternis par l’enfermement (et les masques mal rincés), je vous livre un secret: pendant la nuit, mettez au frais une bouteille d’eau mélangée à du vinaigre de cidre de pomme et rincez la chevelure à l’aide de ce liquide glacé (il va rétrécir l’écaille). Puis séchez à l’air libre et si possible, appliquez une fine couche d’un sérum sur les longueurs.»

Ajuster son maquillage
«L’écran a tendance à contraster les couleurs, prévient Terry de Gunzburg, fondatrice de by Terry. Exit donc les effets de contouring, les fards saturés de pigments, les maquillages trop appuyés, d’autant qu’il est peu conseillé de ressembler à une gravure de mode derrière l’ordinateur. On mise davantage sur une peau souple et éclatante que sur le camouflage.» Suffiront donc une surdose d’hydratation pour le glow, un anticernes chargé d’effacer les traces de fatigue, une crème teintée à effet bonne mine qui rehausse les teints privés de lumière naturelle depuis le 16 mars. «Pour apporter du relief au visage, on se concentre sur les détails que lit le plus facilement la caméra: des sourcils dessinés, des cils densifiés surtout derrière des lunettes, une bouche repulpée au baume coloré - pas de mat qui risque d’aplatir le relief -, un blush liquide à effet frais et sans démarcation.»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire